Pourquoi le Stade Gabésien se met-il la pression ?

S’il y a un club, qui est en train de progresser sereinement en Ligue1 depuis quelques années, c’est bien le Stade Gabésien. Ce club a su depuis quelques saisons, s’installer confortablement, dans la première partie du tableau de ligue 1. En même temps, les verts ont réalisé quelques belles épopées notamment son aventure Africaine de 2016, et sa finale de coupe de Tunisie perdue de justesse après un match spectaculaire face à l’Etoile du Sahel.

Ces résultats sont certainement dus à la stabilité de la direction et des staffs techniques. Les entraîneurs qui sont passés par le SG, sont restés relativement longtemps : On peut noter notamment Mourad Okbi ou Lassaad Dridi.

Cette saison, le Stade Gabésien a recruté Gerard Busher comme entraîneur. Busher connaît parfaitement  le championnat Tunisien, et a eu des passages plus ou moins réussis notamment à la Marsa, Hammam Lif ou le CAB.

L’effectif a été aussi revu en partie avec plusieurs départs de joueurs cadres, mais aussi des arrivées de joueurs confirmés.

Tout laissait à prédire une belle saison, surtout avec une préparation estivale sérieuse.

Jusque-là tout allait bien, jusqu’à la première défaite contre le CSS, on commence déjà à parler de limogeage de l’entraîneur. Une défaite ne peut en aucun cas être un motif de limogeage d’un entraîneur, et encore plus contre le CSS un des grands de ce championnat. L’explication est toute simple. Le Stade Gabésien comme la plupart des clubs Tunisiens manquent de réalisme, et veulent bruler les étapes. Au début de saison, j’ai entendu de mes propres oreilles des dirigeants dire qu’ils allaient jouer le titre cette année ! Et forcément lorsque cela vient des dirigeants, les supporters ne peuvent pas être moins ambitieux. Tout cela met une pression inutile et malsaine au sein du groupe car tout simplement le SG n’a pas les moyens de jouer le championnat ni les trois premières places d’ailleurs. Et il est du rôle des dirigeants d’être réalistes et pédagogues envers les supporters afin de laisser l’entraîneur travailler dans la sérénité et réussir la saison. Jouer la quatrième place qualificative pour une place Africaine et jouer la coupe à fond, si le tirage est favorable, peut représenter un objectif ambitieux et sérieux.

Il faut se rappeler du cas de l’US Monastir il y a quelques années. Après trois belles saisons, les Monastiriens pensaient jouer le titre. On sait tous ce qui s’est passé après, la descente aux enfers.

En football il faut résonner à long terme, si le Stade Gabésien veut jouer le titre, c’est possible, mais moyennant un projet à long terme.

Nous conseillons donc aux dirigeants de rester humble et de conserver leur entraîneur, car récolter 7 points en 4 matchs reste un début de saisons réussi tout de même.

 

T.A

Commentaires

Articles liés

Victoire sur tapis vert de l’USBG face au SG Réunie hier, la Ligue Nationale de Football Professionnel a décidé d'accorder les trois points de la victoire sur tapis vert à l'US Ben Guerdene fac...
Vidéo : Quel but de Saad Bguir Saad Bgui a inscrit un magnifique but sur coup-franc direct. L'EST mène 1-0 face au SG
Le onze de départ des sang et or contre le SG L'Espérance Sportive de Tunis recevra aujourd'hui le Stade Gabesien dans le cadre de la 21ème journée Le club de bab souika sera fortement remani...
Le onze probable de l’EST face au SG L'Espérance Sportive de Tunis affrontera le Stade Gabesien dans la cadre de la 21e journée de Ligue 1. Pour ce duel Mouine Chaabani devrait aligne...