RDC – Tunisie : Jouer pour le nul, la fausse bonne idée.

Lors de la conférence de presse d’après match Tunisie-RDC, Le sélectionneur national Nabil Maaloul a d’ores et déjà annoncé la couleur. Il va bétonner la défense lors du match retour et l’objectif sera de ramener un point. On aura droit certainement à cette occasion, au fameux milieu à trois pivots, et à une attaque esseulée.

Je n’arrive pas à comprendre ce raisonnement. Pour quelle raison on considère que ramener un point de Kinshasa est une bonne opération. Certes, un résultat nul nous permettrait de rester en première position, mais nous mettrait devant l’obligation de ramener un point de Conakry lors de l’avant dernière journée, et de battre la Libye. Et personne ne sait dire si faire match nul face à la Guinée chez elle est plus facile que battre la RDC à Kinshasa. A mon sens, ce sont de faux calculs. Ce genre de calcul nous a déjà couté une élimination de la coupe du monde 2010. Rappelez-vous le Mozambique. On pensait que gagner au Mozambique était chose acquise, et on était satisfait d’un match nul à l’extérieur face au Nigéria, notre concurrent direct à l’époque. En football il faut jouer pour gagner. En plus, si on bat le RDC chez eux Mardi, on peut dire que la qualification est dans la poche.

Tout le monde a vu au match aller que l’équipe du RD Congo avait une défense fébrile et prenable, et une attaque assez percutante. Il est clair que si on joue à Kinshasa comme a joué à Tunis, nous pouvons marquer plus d’un but. Et dans le football, pour gagner un match, il faut marquer au moins un but de plus que son adversaire.

A bon entendeur …

 

T.A

Commentaires

3 commentaires

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *