Les six maudits qui devront faire leurs valises avant le début de la coupe du monde.

Le stage de préparation à la coupe du monde a débuté le 14 mai à Tunis pour nos aigles. Ils sont 29 à s’être successivement rassemblés sur le terrain du stade Olympique d’El Menzah pour entamer les premières séances d’entraînements avant le grand bain. Et quel grand bain…

Un programme chargé attend nos aigles : trois match amicaux face à 3 poids lourds : l’EN débutera par le choc face au Portugal lundi 28 mai à Braga, puis rencontrera la Turquie à Genève le 1er juin avant de s’envoler enfin en Russie pour défier l’Espagne lors du dernier match amical le 9 juin… .

A l’issue de ce stage très soutenu, où les joueurs doivent tout donner, six d’entre eux seront « gentiment » priés de faire leurs valises le 4 Juin prochain… et vivront inévitablement une épreuve très difficile qui pourrait représenter un tournant décisif dans leur carrière.

Il m’a fallu trois ans pour tourner la page. J’en ai voulu à la terre entière mais c’était mon destin !

Sabri Lamouchi, le franco tunisien, actuel entraîneur de Khazri à Rennes a vécu cette terrible épreuve en 1998 avec l’équipe de France. Il a été réserviste dans une liste de 30 joueurs avant d’être écarté par Aimé Jacquet avant 6 autres coéquipiers. Les 23 français deviendront alors champions du monde.

Si après cet épisode Sabri Lamouchi évoluera tout de même sur les pelouses du Calcio (Parme, Inter, Genoa) c’tait plutôt du côté de la vieille Dame et du Milan AC que l’on l’attendait…Ses compères: Ibrahim Ba, Pierre Laigle, Martin Djetou ne sont, eux, jamais parvenu à se relever de cet échec et ont fini par sombrer définitivement dans l’oubli… Ibrahim Ba était à l’époque le prodige du football français, un peu comme « le Mbappé » de l’époque.

Plus tard en 2008, c’est au tour d’un autre Franco-Tunisien de quitter ses coéquipiers, écarté par R.Domenech avant l’entame de L’Euro 2018 avec les bleus. Une sortie des plus rocambolesque et tristement célèbre, puisque les bannis quittent le camp de Tignes en HELICOPTERE. Une terrible image, qui fait le tour du monde et qui finira par sceller le sort de cette pratique jugé à l’unanimité « indigne et inhumaine » par l’ensemble des supporters et de la presse Française.

Alors qu’en 1998, 2002 et 2006 les sélectionneurs, Kasperczak, Souyah et Lemerre ont tous présenté une sélection définitive de 23 joueurs avant les phases de préparation à la coupe du monde, N. Maaloul a décidé lui de soumettre, pour la 1ère fois en Tunisie avant une coupe du monde un liste élargie de 29 joueurs.

Qui seront donc les 6 malheureux qui devront quitter leurs coéquipiers ? De quelle manière N. Maaloul leur annoncera-t-il la terrible nouvelle ? Quelle conséquence aura cette désillusion sur eux, sur le moral de cette équipe soudée et sur l’ambiance fraternelle qui règne au sein de l’EN ? Par quel moyen la FTF a t-elle prévue de raccompagner les six écartés ?

Autant de questions autour du pari de N. Maaloul auxquels nous espérons ne voir que des réponses positives.

Il est évident que les joueurs qui ne participeront pas finalement à la CDM feront leur retour à la maison le cœur chargé d’émotions. Au crédit de N. Maaloul, pourtant, on peut évoquer le fait qu’il a toujours été clair sur l’ossature de son équipe. Parmi les 29 appelés, certains font leur retour après avoir été écarté par Maaloul lui même lors des derniers mois (voir années) de l’épopée des éliminatoires. Pas sûr que ceux-là se fassent de grandes illusions… Ceci dit, avec les blessures de Msakni, Khenissi et moins gravement Ben Armor et Khazri, tous doivent certainement croire en leur chance.

Ce qui est sûr en revanche, c ‘est qu’un gardien quittera ses coéquipiers ils sont 4 (M Hassan, F Ben Moustapha, M Benchirifia, A Matlouthi) seul 3 participeront à la phase finale. B Mohsni, K Chamam devront faire leurs preuves en défense pour convaincre Maaloul qui semble avoir jeté son dévolu sur D Bronn et Y Benalouane. Karim Laribi sera très probablement titulaire demain face au Portugal, il aura en tout cas beaucoup à faire pour gagner sa place dans un secteur déjà bien fourni. A moins que, S Khaoui, A Khalil et B. Srarfi ces deux derniers peu utilisés par Maaloul, soient mis en concurrence. S Khalifa, A Akaichi, devront eux se disputer le poste d’avant centre jusque là fermement occupé par T.Y Khenissi avant sa blessure.

Tout résidera dans tous les cas, dans la communication et le comportement du staff vis à vis de tous les joueurs. Nous comptons sur N. Maaloul pour gérer le mieux possible cet épisode afin de vite tourner la page et mobiliser nos aigles sur le rêve de tout un peuple : dépasser pour la première fois de l’histoire en Tunisie le stade des poules lors d’une coupe du monde.

Commentaires

Articles liés

EN : Le nouveau staff dévoilé Voici le nouveau staff de la sélection tunisienne Sélectionneur : Mondher Kebaier Adjoint : Adel Sellimi Préparateurs physiques : Hiche...
EN : Zak Guerfi convoqué par Alain Giresse Zak Guerfi a été convoqué par Alain Giresse pour prendre part au prochain stage de la sélection tunisienne en prévision de la CAN 2019. Le jeune...
EN : Aymen Dahmen remplace Bdiri Comme annonce, Makrem Bdiri, blessé, est contraint de déclarer forfait pour les matchs de la sélection tunisienne contre l'Egypte en éliminatoires de ...
EN : Mouez Hassen blessé Selon un communiqué de la FTF, Mouez Hassen ne prendra pas part aux prochains matchs de la sélection tunisienne contre l'Egypte en éliminatoires de la...