Aymen Balbouli, le meilleur moment de passer le flambeau ?

Samedi 9 juin lors du dernier match préparatoire avant la coupe du monde, la Tunisie s’est incliné 1 à 0 face à l’Espagne après avoir concédé un but malheureux sur une sortie plus qu’hasardeuse de Aymen Balbouli.

Une boulette du portier tunisien qui permet à l’Espagne de sortir vainqueur d’un match que la Roja ne maîtrisait absolument pas. Les aigles auteur d’une courageuse prestation avaient là l’occasion de tenir en échec le grand Favori de la coupe du monde. Une défaite encore plus amère qu’elle met fin à une période de 15 mois d’invincibilité.

Le problème au-delà du résultat non mérité, c’est que Aymen Balbouli n’ en est pas à son premier fait d’ arme…:

En effet, avant cela, Aymen Balbouli avait déjà réalisé plusieurs boulettes dont il a le secret.

Les plus conséquentes d’entre elles ont toutes les deux eu lieu lors des quarts de finale de la CAN en 2012 et 2017.

Lors d’un match à couper le souffle, face au Ghana le grand favori de l’édition 2012, les aigles de Carthage parviennent par l’intermédiaire de Khalifa a égalisé, avant de se livrer une lutte acharnée avec les étoiles noires jusqu’aux prolongations. André Ayew permet, à son équipe d’arracher ce soir-là, le billet des 1/2 de finale en reprenant un ballon relâché bêtement par Aymen Balbouli à ses pieds. Il n’avait plus qu’à pousser la balle au fond des filets…

En 2017, alors que les aigles de Carthage dominaient leurs adversaire le Burkina Faso, les tunisiens se font surprendre à la 81ème minute en encaissant contre le cours du jeu le premier but des étalons. Décidé à tout donner pour revenir au score et arracher les prolongations, la Tunisie se rue alors à l’attaque. Laissé à l’abandon sur corner, Aymen Balbouli anéantira définitivement toutes les chances de son équipe de revenir dans le match, en tentant stupidement d’arrêter la contrattaque adverse en s’aventurant à tout hasard à plus de 30 mètres de ses cages. L’attaquant Burkinabé n’a plus qu’à crocheter le gardien avant de finir sa course et pousser la balle au fond.

Si Aymen Matlouthi a longtemps été indiscutable en selection et qu’ il a rendu près d’ une decennie de loyaux services, aujourd’ hui la donne semble avoir définitivement changé. Ses faibles prestations en club (Al baten), les erreurs qu’ ils répétent mais surtout la très belle découverte de Mohez Hassen, sa montée en puissance avec la selection font qu’ il est aujourd’hui, pour le bien de la selection lors de la coupe du monde, le meilleur moment pour que Balbouli passe enfin passer le relais.

RR17

Commentaires

Articles liés

EN : Le nouveau staff dévoilé Voici le nouveau staff de la sélection tunisienne Sélectionneur : Mondher Kebaier Adjoint : Adel Sellimi Préparateurs physiques : Hiche...
Aymen Balbouli rejoint Al Adala Après une saison compliquée au Club Africain, Aymen Balbouli quitte le Parc A pour faire son retour au championnat saoudien. Le portier internati...
Aymen Balbouli vers Al Adala Après une première expérience ratée en Arabie Saoudite avec Al Baten, Aymen Balbouli va faire son retour en championnat saoudien. Selon les média...
EN : Zak Guerfi convoqué par Alain Giresse Zak Guerfi a été convoqué par Alain Giresse pour prendre part au prochain stage de la sélection tunisienne en prévision de la CAN 2019. Le jeune...